Home > Lire les news de l'agence VPI > Que devient la Flamme Olympique ?

Que devient la Flamme Olympique ?

///
Comments are Off

La flamme olympique allumée le 12 mars à Olympie avait déjà connu une modification de parcours avant le report des Jeux. Le relais en Grèce avait été écourté, et la cérémonie de passation s’était déroulée à huis-clos. Au Japon, des mesures visant à protéger les relayeurs ont été mises en place et les festivités devant accompagner la flamme ont été annulées. Il s’agissait de préserver la tradition Olympique tout en évitant la propagation du coronavirus dans les pays concernés. La flamme Olympique devait d’abord être exposée dans les régions les plus sinistrées par la catastrophe du 11 mars 2011 pour y symboliser l’effort de revitalisation. Le tremblement de terre puis le tsunami avaient ravagé la région de Tohoku, et notamment la préfecture de Miyagi qui a accueilli l’arrivée de la flamme, celle de Fukushima, point de départ du relais et la préfecture d’Iwate.

Le relai devait ensuite commencer pour traverser les 47 préfectures du Japon dont 859 municipalités locales. Mais la veille du départ de la flamme, faisant suite à la décision de report des JO, le Comité d’organisation a décidé de suspendre le relais de la flamme. Cette dernière restera allumée à Fukushima jusqu’au 30 avril, le temps d’y voir plus clair sur le nouveau calendrier organisationnel des Jeux Olympiques de Tokyo pour reprogrammer le parcours du relai. Symbole d’avenir et de guérison pour le Japon, la « flamme de la reconstruction » et son slogan « l’espoir éclaire notre chemin » pourraient bien devenir également les emblèmes de la résilience mondiale face à l’épidémie de Covid-19. Contact